Faisabilité – Procédé de digestion anaérobie

Plusieurs components du biogaz, produit dans une installation grandeur nature ou un réacteur de laboratoire, peuvent être analysés, comme le CH4, le CO2, le H2S, le H2, l’O2 et le N2. Si nécessaire, une analyse plus poussée peut être réalisée en incluant > 250 components différents. Cette analyse poussée permet d’identifier des components indésirables (toxiques aux bactéries anaérobies ou indésirables par rapport aux exigences de l’application du biogaz) et fournit une première estimation du potentiel AD du substrat.

Test de potentiel de production de biogaz

Il définit la quantité maximale de biogaz pouvant être produite à partir d’une matière première donnée. La matière première est incubée à 52 °C (thermophile) ou 37 °C (mésophile) et fermente par lot. Le volume de biogaz produit est mesuré et la quantité de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2) est définie.

Test de fermentation continue en laboratoire

Il imite la fermentation grandeur nature d’un seul substrat ou d’une combinaison de substrats. Le test permet d’optimiser le procédé de digestion sur le long terme (recette entrante, productivité du biogaz, taux de charge organique, température de digestion, toxicité, exigences des nutriments…) et confère les informations nécessaires pour développer le procédé grandeur nature. Plus besoin ainsi de réaliser un test pilote onéreux. Le test peut être effectué à petite échelle (6L) et à moyenne échelle (60L).

BPP-test (1)

DSC00730

BPP-test (2)

Sur OWS

Sur OWS

OWS est un leader mondial dans la construction et l'exploitation des digesteurs anaérobies, en contrôle de la biodégradabilité des polymères et des conseils sur la gestion des déchets.